Un peu de nous

26 nov. 2017

 

garance-et-vanessa-013

“- Allô, Sista ?

- Ouais, salut Sista, ça biche ?

- L’HEURE EST GRAVE

- Ah.

- Va falloir qu’on parle de nous

- Bon. Eh bah c’est parti…” garance-et-vanessa-photographe-mariage-rhone-alpes-008

 

On s’est rencontrées en 2005, à l’école des Gobelins, une école de photographie à Paris. Vanessa a d’abord eu peur de Garance. Garance, elle, pensait que Vanessa était trop cool pour être son amie. Et puis, de fil en aiguille, comme le Petit Prince avec son renard, elles se sont apprivoisées, entre les soirées arrosées, les heures passées au studio pour une photo de grille pain, de mannequin ou de sac à main.

garance-et-vanessa-photographe-mariage-rhone-alpes-gobelins(Nos deux héroïnes au milieu de leurs joyeux camarades de classe)
En sortant des Gobelins, chacune de notre côté, on a touché du bout des lèvres le monde de la pub, de la mode, avec ses discussions interminables sur le choix d'un fond gris taupe ou gris souris pour photographier un écrase-purée…

Et puis on en a vite eu marre, on est parties en quête de sens.

Vanessa a tout quitté pour l’aventure, pour la Nouvelle-Zélande et l'Australie, sac au dos. Puis elle est rentrée, et elle a retrouvé Garance qui revenait d’un mois dans une ferme de hippies, à garder les chèvres dans les montagnes ariégeoises…

Dans Paris tout gris, on s’est dit… Et si on partait vivre à la campagne ?

En un mois, c’était fait. On était installées, en Ardèche, dans une belle maison en pierres.  L'Ardèche a de très nombreuses qualités ( c'est joli, ensoleillé, sauvage... on en passe, bien sur) mais il faut bien avouer que le marché de la photo n'y est pas des plus dynamique... 

Ni une ni deux, on met en place un plan diabolique…

Devenir photographes de mariage.

Forcément, au début, on y est allées sans y croire vraiment, un peu à reculons : “On a fait les Gobelins, quand même, le mariage c’est ringard, et puis c’est moche, toutes ces meringues.” Mais c’était trop tard… On avait attrapé le virus du reportage. On a découvert un univers plein d’humanité et d’émotions. On a décidé d’apporter un regard neuf sur le mariage, d’offrir à nos mariés un vrai reportage, un souvenir vivant, pas figé. On a tout de suite prohibé les parterres de bégonias et les poses de princesse Disney, recherché le naturel, la spontanéité. Et puis, pour la première fois dans notre métier, on s’est senties utiles.  Parce qu’on agissait directement pour les gens, pour ceux qui s’émeuvent, aiment, pleurent, rient, VIVENT… Et pas juste pour vendre une robe ou un paquet de biscotte.

Et nous voilà aujourd’hui, fidèles au poste, on a des hauts et des bas, des coups de mou et des coups de speed, des coups de soleil et des coups de froid, aussi… Déterminées à affûter notre œil, à le renouveler sans cesse pour offrir aux mariés leur journée, ce petit bout de vie, tellement énorme.

garance-et-vanessa-photographe-mariage-rhone-alpes-004

garance-et-vanessa-photographe-mariage-rhone-alpes-005

 

GARANCE ET VANESSA EN QUELQUES CHIFFRES

  • 120 mariages à notre actif (et même plus !)
  • 12000 sourires attrapés par nos objectifs
  • une cinquantaine d’enfants qui baillent à l’église…
  • au moins un demi litre de larmes de joie
  • des milliers de fleurs de toutes les couleurs
  • dans nos oreilles : une centaine de “mariage pluvieux, mariage heureux !”, une cinquantaine de “et vous êtes plutôt Canon ou Nikon?” des milliers de “cheeeeeeeeeese !”
  • A notre goût, beaucoup trop de lumières magenta dans les salles de dîner…
  • plus de 30000 km de route
  • Des jours et des jours debout, accroupies ou vautrées dans l’herbe, appareil en main
  • Des semaines et des semaines devant photoshop...
 

garance-et-vanessa-photographe-mariage-rhone-alpes-003

Rendez-vous au prochain post, pour parler ENCORE de nous. Mais promis, ce sera moins long, et ce sera plus drôle.

garance-et-vanessa-photographe-mariage-rhone-alpes-009

 

Et mille mercis à Patou d'avoir eu la gentillesse de faire les photos (et une infinie patience devant nos pitreries...)